Intégration professionnelle et transition numérique

Faciliter l’intégration professionnelle des jeunes prend tout son sens au temps de la transition numérique.

La transformation numérique actuelle de notre économie fait vivre au « Travail » une véritable mue dont de nombreux symptômes sont déjà visibles :
Développement du Télétravail, du Coworking, de la Robotisation, du Travail flexible, de l’Auto–entreprenariat plébiscité par la Présidence de la République (Cf le doublement du plafond du chiffre d’affaires autorisé pour l’auto entreprenariat envisagé par Mr Macron pour 2018) pour n’en citer que quelques uns.

Cette mue nous amène à remettre en question non seulement les techniques de recherche d’emploi (par exemple à privilégier le réseau Linkedin par rapport aux traditionnels envois de candidatures (CV+ lettres de motivation) par courrier, à plus utiliser les job boards) mais également à s’interroger sur la réalité des métiers de demain, sur leurs modalités de réalisation.

Que réserve dans les années à venir, à titre d’exemple, le développement d’une plateforme comme Side ?

Cette plateforme, qui a pour objectif à de faciliter la mise en relation de jeunes recherchant des missions free lance avec des entreprises, connaît un succès fulgurant puisqu’elle rassemble déjà, en à peine deux ans d’activité, plus de 20 000 « Siders » et 1000 entreprises. Aujourd’hui, elle intervient principalement sur les métiers du service client (téléphonie), la vente (télévente), et la logistique (manutention) en proposant une main d’œuvre à l’heure, flexible, grâce au statut d’auto entrepreneur qu’elle fait adopter aux Siders. Va t-elle créer de nouvelles situations de précarité chez les jeunes ou va t-elle faciliter leur entrée dans le monde du travail ?

Les anciens repères tombent, comment rechercher un emploi dans cette « incertitude» ?

Puisque le monde change de plus en plus vite, il comporte plus d’incertitudes. Ne s’agit-il pas dès lors, pour ne pas être mis de côté et surtout vivre sereinement, d’apprendre à être à l’aise dans l’incertitude ? Comment ? En renforçant nos repères, nos propres certitudes, nos ressources internes, notre confiance, pour apprendre à apprendre à nous adapter au changement. Accompagner la recherche d’emploi aujourd’hui, c’est donc favoriser la connaissance de soi, la confiance, l’aptitude à apprendre avant tout.

Pourquoi distinguer la recherche d’emploi des jeunes et leur intégration sur le marché du travail de celle d’autres catégories d’âges ?

– Parce qu’en plus de faire face à ces bouleversements sociétaux, ils doivent également faire face à un changement de statut, celui d’étudiant à « travailleur », « à professionnel» ; ce changement est plus difficile pour cette génération : beaucoup d’entre eux ayant été « surprotégés » par leurs parents (« les parents hélicoptères* »), le saut à effectuer est encore plus grand.
– Parce que ces jeunes actuellement dits de la génération Y ou Z, sont pour la plupart le reflet de l’époque dans lequel ils vivent et incarnent les valeurs du numérique…Or, ils ne sont pas encore aux commandes des entreprises -sauf exception – et leurs aînés, eux ne s’y sont pas encore adaptés ou partiellement; aussi viennent se rajouter des difficultés de communication et de compréhension entre les différentes générations liées à cette période de transition.

Aujourd’hui quand un primo chercheur d’emploi entre dans mon cabinet en coaching individuel ou chez Elevatio pour un atelier collectif, la plupart du temps, il décrit son ressenti du marché du travail avec des termes négatifs comme « difficile », « tendu », « exigeant », « fermé »; il se sent « perdu » « stressé », ne sait pas quoi faire, ni comment s’y prendre.

* Selon l’expression américaine, les parents hélicoptères sont des parents sur-impliqués dans l’éducation de leur enfant et qui ont largement tendance à les sur-stimuler, à prendre les décisions à leur place.

Pour l’accompagnement de la recherche d’emploi des jeunes en cette période de transition numérique, il convient par conséquent, en fonction de leurs demandes et de leurs besoins :
– De favoriser la connaissance de soi, l’aptitude à apprendre pour ne pas être à la merci de cette période transitoire comme nous l’avons vu plus haut.
– De leur donner les clés d’intégration des entreprises qui ne sont pas « digital natives » comme eux.
– De challenger leurs croyances.
– De leur proposer de se former à des techniques de recherches d’emploi « actualisées », et ainsi de booster leur passage à l’action en confiance.

Et si pendant cette nouvelle ère numérique, les jeunes, grâce au développement du coaching dans notre société civile, n’étaient plus jamais en situation de subir ce changement que représente leur passage à la vie professionnelle mais d’être toujours en position proactive de choix, en recherche d’opportunités ?

Marie Moulin Roussel
Responsable Intégration Professionnelle (coaching et ateliers)
Elevatio
Tél 0621011374
Mail marie.moulin-roussel@elevatio.fr
https://fr.linkedin.com/in/mariemoulinroussel

N’hésitez pas à consulter sur www.elevatio.fr/calendrier, les prochains rendez vous pour
l’accompagnement des jeunes.