Compétence 9 : Concevoir des actions

Avec la compétence 9, nous entrons dans le trio des compétences liées à l’action dans le référentiel ICF.  Ce socle des 3 dernières compétences dédiées à la mise en mouvement du client signe l’une des spécificités de notre métier de coach : la réflexion sur soi et son environnement et les prises de conscience sont reliées à une mise en œuvre directe, voire dirigée, dans la vie réelle.  Naturellement, cette 9ème compétence parle de la capacité à concevoir des opportunités de mise en œuvre des prises de consciences (compétence 8).

En mettant en œuvre cette compétence, le coach accompagnera son client à trouver des actions (activités, exercices, mises en situation …) lui permettant de mettre ses décisions et ses « nouvelles habitudes » à l’épreuve du réel. Bien entendu, au démarrage du coaching, le coach suggèrera des tâches et actions qu’il estime les plus appropriées au développement de son client.  Pour cela, il s’appuiera sur a propre expérience mais également sur l’expérience observée autour de lui et sur des recueils d’exercices.  Quel coach n’a pas puisé dans la série des « 50 exercices pour … » ou dans tout livre d’auto-coaching ?

Mais peu à peu une relation de partenariat plus intense s’instaure entre le coach et le coaché et des suggestions de tâche ne seront plus suffisantes, voire plus adaptées.  A ce stade de la relation, le coach favorisera la construction par le client lui-même de son « plan de développement ». A charge du coach donc d’aider son client à déterminer son mode d’apprentissage* ou à voir ce qu’il doit apprendre « de plus large » que la demande de base pour se développer plus rapidement / plus globalement.

Pour cette co-construction, le coach ne pourra pas compter sur des «recettes toutes prêtes» mais s’appuiera sur sa connaissance de l’humain et des différentes personnalités, sur la vision méta qu’il acquiert sur les différentes situations et sur la confiance en son client et dans le partenariat co-créé.

On le voit, cette compétence sollicite bien plus que la capacité à élaborer un plan d’action … et les promesses de plaisir à travailler n’en sont que décuplées.

* il existe de nombreux ouvrages très complets sur les modes d’apprentissage mais une présentation très synthétique et très aidante se trouve ici